Testimonials

Building a house is never easy. Build three at once is even more complex. From beginning to end, the team of HAF helped me achieve my goals. > Read more...   My construction project has many features, green roofs, mountainside building, large balconies, radiant heating. > Read more... > Autres témoignages

L'énergie solaire

Il existe très peu de sources d’énergies inépuisables, l’énergie solaire est une de ces sources. Que nous nous servions de cette énergie ou non elle est là, on ne peut prendre trop de cette énergie. Alors pourquoi ne pas s’en servir au maximum.

Et c’est exactement ce que HAF a décidé de faire avec ses bureaux. Dans le texte qui suit vous verrez à quel point il est simple et abordable de répondre à une part de nos besoins en énergie avec l’énergie solaire. La part de cette énergie qui sera comblée dépend de plusieurs facteurs tels que l’orientation, la superficie disponible pour installer des capteurs ainsi que l’espace disponible pour faire des réserves.

Le texte suivant se concentrera sur l’apport du soleil pour chauffer l’eau et l’air. Il existe aussi les capteurs photovoltaïques qui servent à produire de l’électricité, ceux-ci s’avèrent très coûteux et ne peuvent en général pas fournir suffisamment de puissance pour répondre aux besoins de chauffage et de chauffe eau, besoins qui sont les plus énergivores.

Alors pour entrer dans le vif du sujet, nous allons vous démontrer de quelle façon HAF a procédé pour maximiser son apport solaire.

Tout d’abord pour bénéficier de l’énergie solaire il faut des capteurs qui dans le cas présent sont des capteurs de marque Stiebel Eltron a haut rendement, huit de ces panneaux sont installé pour fournir une superficie de 10000 pi2. En théorie ce nombre est insuffisant pour subvenir aux besoins du bâtiment, mais comme la construction est faite de coffrages isolants permanents, nous sommes très optimistes face à son rendement. De plus il faut toujours un système d’appoint annexé au système, car dame nature peut nous soumettre à des semaines entières plutôt nuageuses. Il n’y a également pas de règle absolue en ce qui a trait à la quantité de capteur à installé. Plus de capteurs=plus de rendement, mais on peut subvenir a une grande part de ces besoins avec peu de capteurs.














Capteurs solaires

Ce qui est un peu spécial et artisanal dans le cas présent est l’ajout du ‘’mur solaire’’, créé à l’aide d’anciens capteurs hydraulique dont la tubulure à été enlevé pour faire place à des feuilles d’aluminium noir perforé communément appelé ‘’soffite’’. Cet assemblage à été fait surtout sur une base de test mais c’est avéré très efficace. L’air frais est aspiré par le bas et est réchauffé à l’intérieur des panneaux avant de ressortir par le haut. Un thermostat branché à la sortie de l’échangeur laisse circuler l’air quand celui-ci est assez chaud et se referme quand le soleil disparaît. Évidemment ce système est instantané et ne permet pas de faire de réserves, par contre il est amplement suffisant pour chauffer un appartement de 1200 pi2 toute une journée, à condition bien entendu que le soleil soit au rendez-vous.














Panneaux solaires air/air

Dans notre cas l’espace nous permettait de faire des réserves assez imposantes, le dessous d’un patio de béton de 16’ x 16’ sert de réservoir divisé en trois bassins de 8000 litres chacun (un de ces compartiment sert à récupérer l’eau de pluie), ajouté à cela un réservoir isolé de 600 litres placé dans la salle mécanique intérieur. Le principe de base est le suivant : Le glycol circule à l’intérieur des panneaux solaire(le glycol est utilisé car il ne gèle pas). Le glycol croise ensuite l’eau des réserves à l’aide d’échangeurs à plaques placés dans ceux-ci. Une fois une réserve à la température souhaitée, une valve dirige le glycol préchauffé dans la prochaine réserve et ainsi de suite. L’isolation des ces réserves est donc primordiale si on ne veut pas perdre toute cette énergie.

Ce patio sert de réserve extérieure Réserve intérieure et échangeur chimique


Dans le cas de nos bureaux le chauffage principal est radiant dans les planchers, c'est-à-dire des tuyaux installés dans une dalle de béton ou le liquide chaud circule et chauffe la maison. Les réserves servent alors directement à chauffer le bâtiment et l’eau chaude domestique. Pour ce qui est d’un système plus conventionnel à air pulsé, on installe un système semblable à une thermo pompe qui transforme la chaleur créé par le glycol en énergie pour chauffé l’air du système.

Ce système est jumelé à une fournaise électrique pour combler les besoins qui ne serait pas comblé par le système solaire ainsi que d’un chauffe eau instantané pour combler les besoins en eau chaude domestique.














Ce qui va déterminer l’efficacité et le rendement d’un système solaire est principalement la quantité de capteurs que l’on peut installer et aussi leur orientation par rapport au Sud. Par contre même le plus petit système fournira des résultats très intéressants, le rendement sera moins grand mais aussi le sera l’investissement, donc la rentabilité s’atteindra au même rythme, peu importe la grosseur de système que l’on choisit. Il suffit de se donner la peine pour sauver de l’argent et nos ressources naturelles.